Je suis professeur de SVT dans le secondaire depuis 2004.

J'avais en effet obtenu l'agrégation de SVT en 2000 puis décidé de me tourner vers la recherche (de 2000 à 2004). J'ai ainsi fait un DEA puis une thèse en biologie marine, abordée sous l'angle de la biologie évolutive, de la génétique des populations, de la biochimie et de la biologie moléculaire.

Mon objet d'étude était les sources hydrothermales, des sources d'eau chaudes sous marines au niveau des dorsales océaniques où s'observe tout un écosystème très particulier et intéressant à étudier: en effet ces êtres vivants vivent sans lumière, à une température avoisinant parfois les 100°C et dans un milieu naturellement pollué (forte acidité, faible concentration en oxygène, présence de métaux lourds...). Il sont notamment le fruit d'une longue évolution où la sélection naturelle a dû opérer de façon importante pour aboutir aux adaptations morpho-anatomiques, physiologiques, cellulaires et moléculaires exceptionnellement sophistiquées qu'ils possèdent.

J'ai eu la chance de participer à deux campagnes océanographiques (aux Açores et sur la dorsale est-Pacifique au large du Mexique), à quelques congrès pour certains internationaux et de publier dans des revues scientifiques*.

J'ai en même temps enseigné à l'université Paris 6 en DEUG principalement (les deux premières années de la licence actuelle) mais aussi en licence (troisième année de la licence actuelle), en licence professionnelle, en maîtrise (master 1) et en DEA (master 2). Vous trouverez  ici  les transparents du cours magistral que j'ai donné deux années consécutives en DEA.

Je me suis ensuite tourné complètement vers l'enseignement. J'enseigne depuis la rentrée 2005 au lycée Jacques Prévert à Boulogne Billancourt. Je donne par ailleurs des colles en classes préparatoires BCPST (Biologie Chimie Physique Science de la Terre) dans ce même lycée.

 

*Piccino P, Viard F, Sarradin P-M, Le Bris N, Le Guen D, Jollivet D, 2004, Thermal selection of PGM allozymes in newly founded populations of the thermotolerant vent polychaete Alvinella pompejana. Proceedings of the Royal Society of London B 271, 2351-2359.

Un autre article analysant des expériences auxquelles j'ai participé aux Açores:

I. Boutet, A. Tanguy, D. Le Guen, P. Piccino, S. Hourdez, P. Legendre, and D. Jollivet, 2009, Global depression in gene expression as a response to rapid thermal changes in vent mussels. Proceedings of the Royal Society of London B 276(1670), 3071-3079.

Un article présentant la campagne PHARE sur la dorsale est-Pacifique (à laquelle j'ai participé):

Le Bris, N., F. Gaill, K. Alain, M.A. Cambon, D. Desbruyères, M.C. Fabri, C. Jeanthon, D. Jollivet, F. Lallier, M. Lopez-Garcia, C. Meve, P. Phillipot, P. Piccino, F. Pradillon, D. Prieur, J. Ravaux, J.F. Rees, P.M. Sarradin, B. Shillito, E. Thiebault, F. Zal and M. Zbinden, 2002, Biochemical interactions in extreme environmental conditions: an integrated study (PHARE 2002/ EPR 13°N). InterRidge News 11(2), 20-23.

Une vidéo tournée lors de la campagne PHARE